Promo !

La fin des Temps

CAMILLE VALLEIX

Li-Yang est gouverneur du monde en 2728 lorsque la planète Terre bascule sur ses pôles en même temps que le temps s’inverse…

(1 avis client)

20,00 19,00

Description

La fin des Temps

Dans la Collection Roman d’anticipation

Li-Yang est gouverneur du monde en 2728 lorsque la planète Terre bascule sur ses pôles en même temps que le temps s’inverse…

En 3332 s’est produite ma mortance. J’avais environ quatre-vingt-deux ans, donc j’avais le même âge à ma mort. J’avais… comme c’est étrange de parler de soi comme si j’avais un passé, moi qui viens de morter !… Je reçois un accueil absolument extraordinaire dans ma nouvelle communauté. J’étais attendu ! Soudainement la foule fait silence et s’immobilise, je me demande ce qui arrive et m’inquiète… peu de temps ; je me retrouve entouré, enveloppé, chahuté, palpé, tourné et retourné tandis que des chants s’élèvent en mon honneur…

CAMILLE VALLEIX

Camille Valleix a un passé de militaire, de businessman, de consultant international. Il a parallèlement écrit toute sa vie, sans penser à publier. L’âge de la retraite venant, il a décidé de laisser libre cours à son imagination – via le roman – et de poser les questionnements qui l’ont accompagné toute sa vie. Après deux trilogies et un recueil de nouvelles, il fait un bond dans le futur lointain… et un autre dans un avenir beaucoup plus proche, explorés à partir de l’état actuel des sciences et techniques.

Informations complémentaires

Poids 0.340 kg
Dimensions 12.5 × 20.6 cm
Nombre de page

342

Papier intérieur

Offset Preprint 90 g/m2

Papier couverture

Condat Silk 300 g/m2

Façonnage

Dos carré collé

Numéro ISBN

979-10-92673-15-9

1 avis pour La fin des Temps

  1. Dom M

    Ce roman est passionnant, et sait se dégager du contexte actuel, avec un clin d’œil à Aldous Huxley, tout en revenant régulièrement aux conséquences réelles du monde aujourd’hui si inconséquent. (les pages 250 sq. sont éloquentes sur la situation de 2017)
    Au fil des pages, le lecteur pense parfois aux propos de Cassandre : la prémonition a de tels accents de sincérité et de réalisme, que c’est un écrivain engagé pour la survie de la cité terrienne que l’on devine ; et il s’agit bien d’une tragédie, malgré le ton neutre, voire badin du livre.

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *